Alexandre Bollati, élève ingénieur de Centrale Lyon en mobilité à Centrale Casablanca

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

C’est à Centrale Casablanca au sein du parcours de 2ème année “Business et Opérations en Afrique” (élaboré en partenariat avec l’ESSEC Afrique Atlantique) que cet élève a choisi d’effectuer sa mobilité de semestre 8.

Découvrez ci-dessous les raisons qui l’ont poussé à poursuivre sa formation au Maroc :

ECC « A quelle occasion avez-vous connu l’Ecole Centrale Casablanca ? »

– Je connaissais déjà Centrale Casablanca avant d’intégrer sa « cousine » lyonnaise, mais c’est l’année dernière que je me suis vraiment intéressé à elle.

Philippe Dufourcq était venu faire une conférence sur les enjeux de l’Afrique, où il avait notamment présenté l’école, ses parcours et son ambition.

J’ai été séduit par cette présentation d’une Afrique multi-facette et dynamique, et je vois Centrale Casablanca comme une porte d’entrée vers le continent pour un Européen.

Je suis très heureux de pouvoir vous rejoindre au sein du parcours BOA !

ECC « Qu’attendez-vous de votre future “aventure” marocaine et africaine en général ? »

– Je pense que cette aventure a déjà commencé. Sans les amis africains que j’ai rencontrés à Lyon, je n’aurais sûrement pas porté mon projet avec une telle ferveur.

Ils m’ont permis d’apprendre de la diversité des cultures. Ils m’ont appris les clés pour comprendre l’autre, à savoir l’écoute et le respect.

Comme le disait notre directeur, “plus on voyage, moins on sait”. Il faut accepter d’être surpris, de ne pas savoir de quoi demain, ou après-demain, sera fait.

S’il y a une chose que j’attends de mon aventure, c’est la surprise des rencontres.