Conférence : Pandémie émergente de COVID19 : science et bon sens par Leslie A Reperant

L’Ecole Centrale Casablanca  a organisé Mercredi 28 Octobre une conférence sur le thème  » Pandémie émergente de COVID19 : science et bon sens » animée par Leslie A Reperant.

La conférence porte sur l’actualité mondiale.  Nous vivons aujourd’hui en pleine pandémie ; une pandémie virale dont le risque avait été annoncé haut et fort depuis plusieurs décennies par le milieu scientifique pour nous y préparer. Aujourd’hui, nous adressons cette pandémie avec des outils scientifiques inégalés, des modèles mathématiques en temps réel aux développements rapides de tests diagnostiques, de vaccins et de molécules thérapeutiques. Et pourtant, nous sommes également confrontés à une épidémie d’idées fausses, de messages contradictoires, de confusion et d’opinions tous azimuts. Ces fausses routes portent un préjudice grandissant aux mesures de santé publique pour la combattre, des mesures qui par définition doivent être prises malgré nombre d’incertitudes. Dans cette conférence, nous allons faire le tri de ce que nous savons et ce que nous ne savons pas sur ce nouveau virus, et exposer les erreurs commises qui ont et continuent d’avoir un effet domino négatif sur la réponse sanitaire. L’objectif est d’en sortir plus à même de comprendre la science derrière cette crise sanitaire unique et de s’armer de bon sens pour contribuer individuellement à une réponse efficace et globale.

 

Leslie A Reperant DVM, PhD

Leslie a obtenu le diplôme de docteur en médecine vétérinaire de l’École Nationale Vétérinaire de Lyon en 2004 et un doctorat d’État (PhD) du Département d’Écologie et Biologie Évolutive de l’Université de Princeton (USA) en 2010. Elle a ensuite reçu une prestigieuse Bourse Marie-Curie (International Incoming Fellowship) de l’Union Européenne pour travailler au Département de Viroscience du Centre Médical Erasmus de Rotterdam aux Pays-Bas. Ses études doctorales et postdoctorales se concentraient sur les interactions entre la pathogenèse et l’évolution des virus de la grippe (dont les virus zoonotiques et pandémiques), et sur les facteurs influençant leur émergence et dissémination. Depuis 2014, elle travaille au sein de la Fondation Artemis One Health aux Pays-Bas sur les maladies infectieuses émergentes au niveau de l’interface humaine-animale et sur les facteurs écologiques et évolutifs impliqués dans leur émergence et potentiel pandémique. Pour cela, elle utilise des modèles expérimentaux ainsi que des modèles mathématiques déterministiques et probabilistiques. Depuis 2015, elle est également directeur de sa propre compagnie (Pikado BV) qui offre des services d’écriture et d’édition scientifiques pour la préparation de propositions de recherche (en vue de l’obtention de subsides nationales et internationales) et de manuscrits scientifiques ou de popularisation scientifique.