L’ingénieur centralien

Un ingénieur d’excellence formé dans la tradition des grandes écoles françaises

 

Les Ecoles Centrale délivrent une formation d’ingénieurs généralistes. Cette formation, spécifique des grandes écoles françaises, permet d’acquérir, au-delà de la pratique des traditionnelles sciences de l’ingénieur, les capacités d’abstraction, de conceptualisation et d’analyse qui distinguent l’ingénieur centralien. La formation met en avant les pédagogies actives, les projets d’équipe, les expériences en entreprise et à l’international. Le centralien est ainsi formé à travailler sur des problématiques complexes et multidisciplinaires, dans des environnements multiculturels. Il est rapidement apte à prendre la direction de gros programmes, ou le management d’organisations et d’entreprises.


L’ingénieur centralien crée de la valeur par l’innovation scientifique et technique

Par une démarche structurée et globale, centrée sur le besoin, l’ingénieur centralien développe de nouveaux produits ou services. Il s’appuie pour cela sur un large socle de connaissances scientifiques et techniques mais également sur des compétences en matière d’innovation et de création d’activités. Il est en mesure d’exploiter les résultats de la recherche scientifique, qu’il aura éventuellement lui-même produits.

Qu’il agisse en intrapreneur, entrepreneur, ou chercheur, le Centralien créé de la valeur à toutes les étapes de développement du produit.


L’ingénieur centralien maitrise la complexité des systèmes et des problématiques qu’il rencontre

L’ingénieur Centralien appréhende, analyse et résout des problématiques complexes par une approche globale qui lui permet de traiter les fortes interactions entre disciplines, métiers, et facteurs humains. Il est formé de façon intégrative aux sciences fondamentales, sciences de l’ingénieur, sciences économiques, humaines et sociales, et développe ainsi une vision systémique.

Sans spécialisation marquée, mais ayant développé une grande adaptabilité, il évolue dans différents environnements et est mobile tant sur le plan sectoriel que fonctionnel

Il maitrise les enjeux, intègre les risques, décrypte avec pertinence les situations rencontrées, et met en œuvre les bonnes solutions avec conviction et de façon argumentée.


L’ingénieur centralien conduit des programmes

Il est capable de développer et conduire des programmes dans leur intégralité, d’en piloter toutes les phases, de l’élaboration initiale à la mise en œuvre, en intégrant l’ensemble des étapes requises. En s’appuyant à la fois sur ses expertises techniques et sur ses connaissances des enjeux de l’entreprise, l’ingénieur Centralien gère tous les aspects d’un programme, qu’ils soient scientifiques, techniques, économiques, financiers, humains, etc. Il sait garantir les résultats, s’adapter à des environnements changeants et minimiser les risques.


L’ingénieur centralien manage de façon éthique et responsable

L’ingénieur Centralien sait concevoir, opérer et faire évoluer les systèmes de management en tenant compte de toutes leurs dimensions, qu’elles soient techniques, humaines, métiers, culturelles. Il a le souci permanent d’en optimiser les performances et les résultats, avec un questionnement éthique et responsable (respect des individus et du bien commun, esprit critique et humilité), et ceci afin de laisser une empreinte positive de ses actions et de son management.


L’ingénieur Centraliens porte une vision stratégique et sait la mettre en œuvre

Afin de toujours donner un sens à ses actions et à celles de ceux qui l’entourent, l’ingénieur centralien construit avec tous une vision partagée, qui se décline dans le déploiement d’une stratégie. Par ce souci permanent de donner du sens, à travers vision et stratégie, il garantit la pérennité et le développement des organisations dans lesquels il évolue.